vendredi 20 janvier 2017

Fake book-photo : qu’est-ce que c’est ?

Réaliser un book-photo nécessite l’intervention d’un professionnel. Pour un book-photo fake, le professionnel est encore plus utile pour les raisons suivantes : un faux book n’est rentable que si le mystère dure, se faire prendre risque des années de lynchages sur les réseaux sociaux et si le book plaît aux professionnels, on reçoit des retours sur investissement dans l’immédiat. A noter que le terme fakebook n’est pas encore présent dans le dictionnaire, ni français ni anglais.


vendredi 13 janvier 2017

Choisir un book photo en mode ethnique

La mode ethnique perce les marchés du textile, du cosmétique, des médias généralistes et surtout des photographes de book-photos. Partout dans le monde, femmes et hommes se font tirer les portraits et bustes avec abaya, robe gitane, sari pour les unes, parés de keffieh ou maquillage henné pour les autres :   la photographie des arts orientaux sont de plus en plus visibles pour les professionnels.

Tendance mode ethnique

Burqa, burkini, abaya et robe de cocktails maghrébins offrent un rendu exceptionnel sur les photos, notamment le book photos. Les accessoires maghrébins et les vêtements d’origines arabes ont la chance de présenter plusieurs gammes de couleur, des ornementations susceptibles de faire ressortir les images de la meilleure des façons. Les motifs dorés ou argentés ornant le caftan, le maquillage libanais, idéal pour un effet smoky-eyes sur les photos de book participe au rendu des images. En bref, on ne manque pas de couleur avec les accessoires arabes. D’ après un photographe book photo à Saint-Cloud dans la banlieue parisienne, 1 client sur deux présente un accessoire d’origine ethnique pour ses photos de book, y compris le book d’écoles. Tatouage noire ou grenat en henné et avec les motifs ornant les contours du corps, boucles d’oreilles et bagues de couleurs orientales faisant rappeler dunes de sables et nuits d’orients.


vendredi 6 janvier 2017

Book-photo hype en Île-de-France

Apporter son propre photographe à Paris n’est pas toujours nécessaire. En effet, on peut économiser sur les frais de déplacement et d’hébergements en sollicitant un professionnel local. L’Île-de-France compte un bon nombre de ces photographes professionnels fréquemment sollicités. Domiciliés à Nanterre, Issy-les-Moulineaux et proposant des clichés d’exception, ils sont toujours à disposition comme leur studio